Ça vape par ici

Catégories: E-Clope
Tags: Pas d'étiquette
Commentaires: Commentaires fermés sur Ça vape par ici

Le 9 septembre 2013, je débarquais tout juste avec ma moitié dans le nouveau monde des vapoteurs. Fumeurs de tabac « à tuber » depuis des années (17 ans à raison d’environ 25 tueuses par jour pour ma part), nous voici vapotant allègrement, sans pour autant pouvoir supprimer les tueuses (celles qui viennent après les repas nous étaient très compliquées à éliminer).

En six mois, on a suivit une évolution un peu classique, semblable à beaucoup de vapoteurs. Je voulais quand même partager ça, au cas où des lecteurs se poseraient la question sur le parcours, le matériel ou les liquides.

Au niveau du matériel:

  • On a commencé tous les deux début septembre avec un seul kit double de starter (batterie e-go 650 mAh / clearos Stardust CE5 avec mèches apparentes / résistance démontable). Pour Madame, ça allait, pas de problème. Pour moi, ça n’allait pas: trop gros pour assumer le truc…
  • J’ai alors commandé quelques jours plus tard des batteries e-Smart et des clearos V-Nano et le chargeur qui va bien (moins cher qu’un kit e-Smart). Les V-Nano se comportent un peu comme des cartos, en miniature. Trop chaud pour moi mais efficaces quand même, ils m’ont fait arrêter la clope, avec quand même de petites envies soudaines venues de nulle part, vite surmontées mais quand même… Madame utilise alors les deux batteries e-go avec un roulement complètement aléatoire, les deux batteries tournent en même temps et sont rechargées le soir.
  • Ouais mais trop chaud donc rebelote, j’ai commandé deux packs de 5 clearos e-Smart (un pack à 2,2Ω, un autre à 1,8Ω). Finalement, les clearos 1,8Ω sont trop chauds pour moi, ça me grillait les arômes. Par contre, le 2,2Ω ont été au poil et ce sont eux qui m’ont fait oublier la clope, mais aussi ceux qui me font dire que la vape c’est bien, mais la CB va pas aimer.
  • Fin septembre, visite dans la famille, j’en profite pour aller avec Madame dans une boutique bien notée, pas loin de la Victoire à Bordeaux. Dégustation de liquides et tests de matos en tout genre, et finalement, je ressors de là avec un mini Protank (v1) et du liquide. Révélation n°1: il me faut du BCC pour avoir une vape froide/tiède, Madame préfère les Stardusts beaucoup plus chauds.
  • Mi octobre, le kit e-smart commence à être un poil limite en autonomie, autant en batterie qu’en quantité de liquide embarquée… Je me triballe avec 4 ou 5 clearos et les deux batteries chargées à fond le matin ne font pas la journée, obligé d’en recharger une des deux entre midi et deux. Un collègue au boulot me revend un T3S et un MT3S, pour voir. « C’est comme un Evod, en plus grand », qu’il me dit. Je teste, j’adopte, mais je trouve l’ensemble e-go/T3S un peu trop long, mal équilibré. Et ça ennuie Madame qui perd au passage une de ses batteries e-go. J’achète alors sur le net un kit Evod complet (au format « box »). Et là, la révélation. L’Evod est comme le Mini Protank en moins fragile, la batterie est super flush avec le clearo, j’adore, le top. La batterie ne tient pas la journée mais les deux font le truc. Je peux recharger la 1ère en arrivant le soir à la maison, et les clearos Evod tiennent le choc.
    J’ai acheté en même temps un mini Vivi Nova pour Madame qui commence à râler que ses Stardusts commencent à être pas bon, que ça fuit, que ça glougloute. J’ai pas pu trouver de résistances de rechange, le drame (les Stardusts, depuis, sont au fond de la boîte).
  • Fin octobre, je comprends que le mini Vivi Nova est pas génial, mais le collègue cité plus haut a acheté des T2, et après avoir testé, je me rends compte que c’est l’idéal pour Madame. Hop, grosse commande de T2 et de T3S, les résistances de rechange qui vont bien et des drip tip en alu pour les T2 (moins moche que les trucs noir tout fragiles)
  • Noël, re-visite en famille. Direction la boutique (la même). Je ressors de là avec un Vamo V5 et un Protank 2v2 pour moi, une e-Pipe et un adaptateur e-go / 510 pour Madame en guise de cadeau (et aussi 4 accus 18350, un chargeur Nitecore i2 et la tonne de liquides habituels).
  • Début janvier, j’en ai marre de cramer les mèches des T3s. J’achète du Fonty et du Kanthal D 0.30 (et du liquide).
  • Mi janvier, je craque, mon banquier aussi. A force de lire les forums, à force de voir ces jolis tubes et après avoir appris à refaire mes résistances de Protank / Evod / T3S en microcoil coton, j’achète un Dingo d’Atmizoo toutes options (original), un Kayfun Lite Plus (original aussi), un Kick-2 et des accus 18500. C’est devenu mon combo all days.
  • Début mars, je veux tester le réglage de l’air-flow sur le Protank 2, j’achète deux nouveaux Protank 2 (verres colorés) et 3 bagues d’Aerotank. Ben ça marche au poil pour moi, j’aime. Sauf que là, je me rends compte que ça devient limite de l’achat compulsif. Y’aurait-il une nouvelle forme d’addiction?
  • Mi mars, direction VapExpo (et visite en famille, la même) à Bordeaux. On ressort de là avec une envie de mod switchoku pour Madame, mais aussi avec un Aspire Nautilus dans la poche (et des tas de liquides nouveaux)
  • Juste rentré du VapExpo, achat d’un Chi You clone et d’un Kick-K pour Madame, qui m’a piqué le Vamo pour monter le Nautilus. Du coup, je lui ai piqué sa e-Pipe. J’ai aussi acheté un Nitecode i4 pour pouvoir recharger plus d’accus en même temps parce qu’avec tous ces mods, ça consomme de l’électron libre à tout va…
  • Aujourd’hui, j’ai reçu un Kayfun Lite Plus (clone), et un drip-tip en titane de Cocorico Mods (sur mesure, imitation de celui du Kayfun, mais en 15mm de long) pour mettre sur le 1er Kayfun Lite Plus. Je tourne donc sur le combo Dingo kické à 10W et KFL+ d’une part et sur la e-pipe avec plein de T3S, d’Evod et « Aeprotank » d’autre part. Madame tourne sur le Vamo avec des T2 et des T3S, et son liquide préféré est dans le Nautilus monté sur le Chi You kické à 8W.

Voilà le parcours plus ou moins logique du matériel. A savoir qu’il y a derrière ça une notion lointaine de pérenniser le tout, avec des mods en métal, relativement inusables, faciles à entretenir et dont les pièces se remplacent ou se réparent. Au cas où la techno-bureau-députo-cratie interdirait tout ça, des fois que ça serait poison (surtout pour les portefeuilles européens).

Au niveau des liquides:

On est lentement passé de 11mg/mL vers 6mg/mL durant les 6 mois, avec des passages où on a remonté le taux. J’ai eu une longue période sur VDLV 80/20 à 10mg/mL, puis 70/30 à 8mg/mL (merci VDLV et les taux à la carte). On a commencé par les Alphaliquid, il m’en reste ( lol… ) Ensuite, on a prit du VDLV, du BO2 et les essais Magic Elixir / E-liquid-fr / Organic, puis la révélation Vaponaute à Noël, et enfin Green Vapes / MaxiVap au VapExpo. Les DEA on été offert durant le VapExpo, je vais me « forcer » à les vaper pour pas les perdre, mais franchement bôôôf, très simplistes et plus du tout à notre goût aujourd’hui. Il nous faut un poil plus complexe. On est en train de se lasser des VDLV aussi, un peu trop « mono-arômes » mais quand même très bons et plaisants, de temps en temps, pour le fun.
Mon all days est le Hampton de VDLV. Mes pêchés mignons sont les 3 Vaponautes et la Green’s Custard. Pour Madame, le Takkash de BO2 est dédié au Nautilus, mais les RY4BO2, Réglisse VDLV et Orange Soda de Green Vapes sont indispensables. Je consomme environ 5 à 6 mL par jours, Madame consomme à peu près 3 à 4 mL par jours.
On a été particulièrement bien surpris par les liquides MaxiVap, très frais, ils ont une approche différente du fruité. Vraiment bon. Le taux de PG/VG à 20/80 joue aussi beaucoup en leur faveur, parce que même s’ils transforment les T3S en une véritables machines à vapeur, ils n’encrassent pas tellement les résistances. Je n’ai pas encore eu l’occasion de tenter le Berry Fresh dans le Kayfun, mais ça ne saurait tarder avec le clone reçu aujourd’hui.

Voilà. Au bilan aujourd’hui: 2075€ de clopes économisées – 1985€ dépensés dans la vape = 90€ mis de coté…

Aujourd’hui, un peu plus de 6 mois après, et bien nous n’avons pas refumé, mais le matériel a évolué. Un Dingo surmonté d’un Kayfun Lite Plus pour ma part; et depuis le VapExpo de Bordeaux, un Chi You surmonté d’un Aspire Nautilus pour Madame. Un Vamo et une e-Pipe se baladent aussi par là. Un autre Kayfun Lite Plus est d’ailleurs en chemin, il va encore falloir que je trouve un mod à mettre dessous.

Beaucoup de clearomiseurs sont venus compléter la famille, et le début de recherche d’infos sur la concoction de liquides maison commence à se faire de plus en plus sentir.
Prochaine étape ? Le prochain Vapéro de Toulouse le 27 avril (viendez, les gens, ça va être fun).