Défends ta vape!

Catégories: E-Clope
Tags: Pas d'étiquette
Commentaires: 7 commentaires

1544321_10202934580197205_4832907982939141742_n.jpg

Depuis que la vape existe, elle subit les foudres des institutions gouvernementales. La vape effraie parce qu’elle est la première solution viable qui permet de diminuer sa consommation de tabac, et pour beaucoup, de le quitter.
Quitter le tabac sans douleurs, sans dangers(1) sans efforts et avec plaisirs, c’est ce que rapportent tous les témoignages, qu’ils soient de la part des utilisateurs ou des médecins. Tous vont dans ce même sens: on se sent mieux et l’arrêt du tabac se fait avec plaisir. La souffrance pour sortir du tabagisme est révolue.

Mais si elle est plébiscitée par ses aficionados, elle est continuellement rabrouée par les principaux médias. Ces derniers relaient des dépêches en pariant sur l’effet de buzz plutôt que sur la véracité de l’information. Les informations, souvent dictées par les lobbies des industriels du tabac ou de la pharmacie et systématiquement copiées/collées de dépêches de l’AFP passent par moult intermédiaires, des ministères aux buralistes. La vape subit les foudres de la désinformation.

Par petites touches d’abord, comme le récent dérapage de l’ex-ministre de la santé Roselyne Bachelot sur Direct 8(2) et comme ses réactions sur Twitter(3)… Par grosses vagues, ensuite, comme les pseudo-études scientifiques invalidées par les pairs et dont les conclusions mettent l’accent sur des résultats obtenus dans des conditions d’expérimentation jamais réalisées dans la vie réelle. Ces études font scandale et font donc vendre du papier(4).
Ces vagues de désinformation ont un effet immédiat: elles dissuadent des fumeurs de se lancer dans l’expérience de la vape en prolongeant leur tabagisme inutilement, alors que les deux tiers en mourront, et elles persuadent des vapoteurs que « fumer, finalement, c’est peut-être moins pire ». Quelle hérésie ! Sacrifier la santé publique sur l’autel du profit des industriels du tabac et des laboratoires pharmaceutiques.

11090431_1555923678005403_450480223_o.jpg

Afin de contrer ces vagues de désinformation, il existe plusieurs médias, dont votre serviteur. Il existe aussi une association d’utilisateurs, l’Aiduce, pour les rassembler et les défendre. Mais la majorité des vapoteurs ne sont pas sur Internet, ils ne vapent que pour ne plus fumer; ils sont loin de la course au matériel ou au dernier liquide américain. Et pourtant, c’est cette masse de vapoteurs silencieux qu’il faut atteindre.

Pour les atteindre et les convaincre d’adhérer à l’association, plusieurs actions sur le terrain ont été engagées, avec plus ou moins de succès depuis 2011.

Rétrospective:

  • Décembre 2011, le petit forum (surnommé « le petit fofo ») spécialisé dans la cigarette électronique(5) a reçu une invitation pour une conférence: La cigarette électronique « idée fumeuse ou non? » Trois membres du forum y ont assisté et ont relayé des questions des autres membres. Ce fût le moment au cours duquel le monde médical français (Gérard Mathern en premier) a commencé à voir que la cigarette électronique pouvait être une exceptionnelle solution pour sortir du tabac.

 

  • Janvier 2013, l’Aiduce est crée. Il s’agit de la seule association des utilisateurs de vape en France.

    poing.png

  • Juillet 2013, une manifestation pour soutenir le Brussels Vapemeet a lieu devant le Parlement Européen à Bruxelles en compagnie des Belges et des Anglais. Cet événement a suivi l’envoi par l’Aiduce d’une lettre adressée aux eurodéputés membres de la commission ENVI, qui expliquait en détail et qui défendait le choix des vapoteurs. Une cinquantaine de participants a fait le voyage(6).

 

  • Septembre 2013, le rassemblement Vap’in Liberty organisé sur l’Île aux Cygnes a réuni environ 400 vapoteurs qui étaient présents pour dire « non au statut de médicament »(7).

 

  • Octobre 2013, au cours d’une manifestation, une pétition fut remise à Rebecca Taylor à destination du Parlement Européen à Strasbourg. Le jour de la décision de classer la cigarette électronique comme un médicament ou non, ce fut un succès. Le Parlement a voté « non ». Pas moins de 39324 signatures avaient été récoltées.

 

  • Novembre 2013, le Dr Presle publie « l’appel des 100 ». Un texte co-signé par 100 médecins tabacologues, pneumologues, cardiologues et généralistes qui estiment que la cigarette électronique est sans danger comparable au tabac et qu’elle est une solution efficace pour ne plus fumer(8).

 

  • De Novembre 2013 à Novembre 2014, une ICE (Initiative Citoyenne Européenne) fut lancée pour contrer la Commission Européenne qui menaçait de rendre obligatoire la Directive sur les Produits du Tabac (DPT). Une énorme part du texte constituant l’article 20 est axé sur des restrictions au sujet de la cigarette électronique alors qu’elle ne contient pas de tabac. Cet article fera disparaître du marché français la grosse majorité des cigarettes électroniques appréciées par les utilisateurs au bénéfice de produits peu efficaces et à ce jour peu appréciés en France. Ils ressemblent aux cigarettes classiques et sont majoritairement fabriqués par les filiales de l’industrie du tabac.

    avis_efvi_01a.png

    Pour récolter le million de signatures nécessaire à son aboutissement, l’ICE de l’EFVI (European Free Vaping Initiative) a mis en place des actions sur le terrain dont la principale était d’exposer des boites en carton sur les comptoirs des boutiques, pour récolter les bulletins de signature. Elle s’appelaient “DodoBox” au Royaume-Uni et “BullBox” en France. Mais il fallait renseigner son numéro de carte d’identité et ce fût un énorme frein.
    Plusieurs opérations de séduction, appelée “Opérations Bull Brothers”, ont eu lieu dans plusieurs villes. Des groupes de vapoteurs ont abordé les passants dans les rues ou aux terrasses des bars avec tout l’attirail nécessaire pour engranger des signatures. Peu de vapoteurs se sont finalement investis dans ces opérations, mais nous sommes les plus tenaces dans la défense de la vape en France.

    Tarbes Reloaded.png

    Au final, l’EVFI fût un échec en rapport avec l’objectif du million de signatures. Un peu plus de 18% en Europe, un poil plus de 50% en France. La directive 2014.40 (et son article 20) a été acceptée et désormais, les états membres sont dans l’obligation de l’appliquer à minima. En regardant le verre à 18% plein, près de 182000 citoyens européens ont tout de même prouvé leur mécontentement, dont environ 30000 citoyens français.

 

  • Décembre 2014, Olivier Cucuron a lancé une idée folle: rassembler des groupes de vapoteurs, partout dans le monde, le même jour. Une “flashmob” géante pour faire des photos de groupes et montrer que la vape est salvatrice partout à la fois. Il l’a appelée #FMVape pour « Flashmob de la Vape ». La date retenue fût le 11 Janvier. Malheureusement, les attentats contre Charlie Hebdo quatre jours plus tôt ont brisé l’élan d’enthousiasme initial. L’événement reporté au 25 Janvier n’a pas été à la hauteur des espérances, avec seulement quelques poignées de participants malgré les efforts de relais dans la presse locale.

    accus.png cadres presse.png

 

  • Février 2015, l’Aiduce lance une pétition(9) contre l’application par ordonnance de la directive sur les produits du tabac. Une application par ordonnance signifie qu’elle se subira pas le processus démocratique et sera validée unilatéralement.
    Pour faire signer les clients dans les boutiques et pouvoir les informer, un quizz a été organisé à Tarbes en partenariat avec un shop qui offrait un lot via un tirage au sort parmi les participants signataires. Le quizz, qui reprenait les questions posées par l’équipe EFVI durant le 2nd salon VapExpo, a été déposé une semaine avant le tirage au sort dans plusieurs boutiques diverses (boulangerie, coiffeur, tatoueur, jeux-vidéo) pour avoir un impact au delà du monde de la vape. Les gens touchés par le mouvement ont joué le jeu mais l’appât du gain n’a pas fonctionné et n’était en fait qu’un intérêt pour le gain et pas pour la cause.

 

  • Mars 2015, la Ministre de la Santé Marisol Touraine a publié deux amendements au Projet de Loi Santé. Ces amendements étendent à la cigarette électronique des interdiction qui concernent le tabac. Le premier restreint les lieux dans lesquels la vape est autorisée, le second élimine les principaux moyens de promotion et de communication au sujet des produits et de leurs usages (comme un blog, un forum, une vitrine en ligne, un groupe ou une page Facebook). Ces amendements ont pour conséquence une agitation de quelques vapoteurs sur les réseaux sociaux.
    Le projet de Loi Santé ne concerne pas que les vapoteurs et une manifestation de médecins a eu lieu à Paris(10). Un groupe d’environ 150 vapoteurs est venu exprimer son mécontentement au sujet de la politique de santé publique qui réprime petit à petit l’usage de la cigarette électronique. Les vapoteurs demandaient le retrait de l’article 20 de la DPT. Ils n’ont pas été écoutés. Cette agitation a également entraîné la publication par l’Aiduce d’un guide du vapoteur militant qui contient les outils nécessaires(11) à la mobilisation.
    Un petit groupe de “Vapoteurs en Colère”(12) édite le 1er numéro d’un magazine gratuit, le VapoZine, imprimé avec les moyens du bord et diffusé dans les boutiques qui veulent bien jouer le jeu. A télécharger ici.

Et c’est pas fini…

Loin de là, on va continuer notre petit bout de combat dans les shops, dans la rue, au boulot, pendant les vapéros ou simplement en famille. Faire tomber les idées reçues et rétablir la vérité sur les effets de la vape sur la santé (opposés aux méfaits du tabac sur la santé). On va continuer à commenter les articles qui racontent n’importe quoi, on va continuer à démolir les “journalistes” qui copient/collent sans savoir de quoi ils parlent, on va continuer notre petit bout de combat pour que le seul produit qui pourrait enrayer 73000 morts par an ne soit pas rendu inexploitable par des assassins élus au pouvoir manipulés par des industriels peu scrupuleux.

Et vous?

De votre coté, vous faîtes quoi pour défendre votre vape ou celle de votre conjoint, de votre enfant ou de votre parent, de votre ami?

Pour commencer, c’est facile! Adhérez à l’Aiduce et signez sa pétition contre l’application de la DPT: http://petition.aiduce.org.

Vous pouvez continuer par écrire un courrier postal à l’attention de votre député, ou le rencontrer pour lui apporter votre témoignage. Un vapoteur est aussi un électeur et un citoyen à écouter.

Vous pouvez aussi vous joindre aux réjouissances de la #FMVape v2. Il y a certainement un rassemblement prévu pas loin de chez vous, et si non, pourquoi ne pas l’initier? Le groupe dédié, sur Facebook, est votre ami, sinon je me ferai une joie de relayer pour qu’un groupuscule supplémentaire d’hurluberlus habillés en orange se monte. La date retenue est le 31 Mai 2015, journée mondiale sans tabac dont les fumeurs se moquent éperdument, mais que les vapoteurs ont choisi de détourner pour en faire une journée mondiale de la vape.

Vous connaissez une boutique sympa qui est OK pour afficher les actus sur la défense de la vape? Proposez lui le VapoZine. Et si elle est pas OK, vous pouvez tenter de la convaincre ou changer de boutique. Les prochains numéros du VapoZine promettent un ton volontairement acerbe et provocateur, pour marquer cette masse silencieuse de vapoteurs qui ne sont pas 24 heures sur 24 à pister la toute dernière information.

A vous, défendez votre vape, on va quand même pas s’laisser marcher sur les mods!

Poing EFVI.png

Commentaires
  1. Patricia dit :

    Bravo, jolie rétrospective…et mise en perspective.

  2. Myriam Coeur dit :

    Bravo pour toute cette rétrospective. Certaines informations ne nous sont pas connues!!!
    Il faut continuer à informer lrs vapoteurs débutants et Expliquer aux fumeurs que la vape sauve des vies!!
    Un shop qui n’accepte pas de défendre la vape ne faut que du mercantilisme alors!!! Essayez dans d’autres shop!!!
    Ce qui nous attend dans 1 an n’est pas très glorieux!!! C’est ôter toute chance à un fumeur d’essayer de sauver sa vie!! Tout ça pour le profit!!!
    C’est honteux!!

    • Shaigan dit :

      Merci Myriam pour ces bons mots et les encouragements.
      J’ai à portée de main au moins trois boutiques physiques qui relaient les infos. Il me faut les relancer régulièrement pour pas perdre le rythme, mais globalement je pense que l’info tourne bien dans les Pyrénées.

      • Myriam coeur dit :

        Ça c top!!! Je sais que chez « ma vapote! Il n’y a aucun problème et les informations circulent!! C’est très bien puisqu’il y a beaucoup de passage!!
        Là à Sarrebourg je ne sais pas!! Il faut vraiment que j’aille voir la boutique et me rrenseigner.
        De plus ça me ferait plaisir d’aller un peu en Shop physique à nouveau!!

  3. Myriam coeur dit :

    Je suis désolée je monopolise un peu mais j’ai lu certains articles et il y a de quoi être en colère contre L’état Français. Nous savons tous que l’industrie du tabac et la seconde ou troisième richesse de la France grâce aux taxes sur le tabac, mais en plus de ça les lobbiystes versent des centaines de métiers de dollars et d’euros à la France et aux États-Unis également, selon ce qu’ils auront fait comme chiffre d’affaires.
    ça je ne le savais pas et ça m’écoeure profondément. Chaque année il y a le bilan de ce que coûtent lrs maladies liées au tabac chaque année et soi disant pour aider à l’arrêt du tabac l’état français augmente les produits!!!
    La vape nous aura formellement démontré une chose!!! C’est que la maladie et la mort liées au tabagisme ne suffisent pas pour compenser les millions d’euros que cela rapporte A L’état!!!
    Ça fait des décennies qu’on nous fait croire que la,santé des fumeurs est une priorité pour la Santé Publique et ce n’est que mensonges sur mensonges!!!
    Si vraiment c’était une priorité, les cigarettes et autres tabacs seraient tout bonnement interdit de vente et d’usage, sous peine de s’exposer à de lourdes peines!! Mais non, ça rapporte beaucoup trop d’argent!! Ça vaut bien quelques milliers de morts!!!
    Je trouve ça révoltant!!!

  4. Myriam coeur dit :

    Combien de fumeurs ou d’ex fumeurs ont essayé d’arrêter avec les moyens mis à disposition?? Patch, gommes à mâcher, Ziban et autres médicaments?? Et combien y sont arrivés? Très peu!!
    Personnellement j’ai essayé 3 fois et avec l’aide d’un médecin! Je n’y suis jamais arrivée et pire que ça on me rajoutait des anxiolytiques et autres décontractant pour m’aider!!
    Et j’y suis arrivée au bout de 30 années grâce à la vape!! En plus de se sentir à nouveau libre et en meilleure santé santé, les vapoteurs beaucoup créez beaucoup moins de dépenses pour la Sécurité social!!! Plus de bronchite, tracheite, laryngite, moins ou plus de maux de tête, récupération du souffle, etc…les bienfaits sont innombrables et quasi immédiats!!
    Et ça marche vraiment, pour moi plus de tabac depuis début septembre 2014!!
    Pour mon compagnon opéré 3 fois du coeur idem, plus de tabac depuis septembre!! Auparavant et bien que sa vie était gravement menacée, il n’y arrivait pas!!
    Aujourd’hui nous sommes fiers d’être tous les deux des vapoteurs!!! Nous avons réussit et sans être énervé ou au contraire drogué par les calmants!! C’est une fierté lorsque pneumologues, cardiologues et médecins généraliste vous félicitent!! Alors tant que nous le pourrons Nous vaperons! Car il est hors de question de retourner en arrière!!! Et c de nous même que nous descendons notre consommation de nicotine !! Jusqu’à vaper sans nicotine! Car effectivement la vape est un plaisir et nous sommes une grande communauté qui s’entraide! Nulle part on voit cela avec les moyens que nous donne les pharmacies! Bien au contraire nous sommes seul face à l’arrêt du tabac!! Or ce n’est pas le cas avec la vape! Et à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit nous trouvons toujours quelqu’un pour répondre à nos questions ou à notre angoisse de replonger dans le tabac!! En tant que fumeurs nous sommes des esclaves et lrs esclavagistes s’en mettent plein les poches pendant que nous mourrons petit à petit!!!

    • Shaigan dit :

      Et c’est là que les vapoteurs qui ont compris entrent en jeu pour faire savoir à tous les autres, à tous les gens fumeurs ou non, politiques ou non, que tuer la vape avec des lois ne fonctionnera pas.

      Allez Myriam, une petite flashmob de la vape en Lorraine ?