Conseils pratiques

Commentaires: Aucun commentaire

Quelques règles à connaître:
La montagne réserve des surprises à tous les randonneurs. Difficile de rester insensible à la beauté de ses paysages, à la richesse de sa faune et de sa flore, à la hauteur de ses nombreux sommets… Mais une randonnée, même de courte durée, se prépare minutieusement. L’environnement de la montagne impose des règles de prudence et d’adaptation. Inutile d’imiter ces touristes qui avaient décidé, il y a quelques années, de visiter la Mer de Glace, dans les Alpes, chaussés de simples espadrilles !

Les conseils de base:
Il ne faut jamais partir seul en montagne. Le moindre incident peut avoir des conséquences dramatiques. Il vaut mieux prévenir votre entourage, en lui laissant une copie de l’itinéraire que vous avez choisi. On peut même prévenir les gendarmes de montagne, qui auront plus de facilité à vous retrouver si un accident se produisait.
Bien préparer sa randonnée et déterminer précisément son itinéraire… Les cartes sont nombreuses et détaillées, la bibliographie est abondante… Ce travail de préparation, essentiel, est plutôt agréable car il vous projette déjà sur les sentiers de montagnes.
Aïe ! L’accident que vous redoutiez vient d’arriver. Pas de panique. Si vous êtes muni d’un téléphone portable et que la couverture du réseau vous permet de passer un appel, prévenez les services de Secours en montagne (veiller à enregistrer leur numéro avant de partir: 112). Attention toutefois à ne pas abuser de ce service, comme on le voit chaque année.
Si le portable reste désespérément muet, inutile de faire sa prière. Votre compagnon de randonnée souffre d’une blessure légère ? Le plus simple est de l’aider à marcher et de regagner la voiture ou les premières habitations. Si la blessure est plus importante, le meilleur scénario est de bien installer la personne touchée, de la couvrir (une couverture de survie serait parfaite) et de partir chercher du secours. Un bon équipement pour une bonne randonnée: c’est la base d’une randonnée réussie. Pour ne pas gâcher son plaisir, ou plus grave, prendre des risques incontrôlés, il faut des chaussures adaptées, des vêtements chauds en prévision d’intempéries, de la nourriture et de l’eau, que vous porterez dans un sac à dos bien ajusté.

La météo:
En montagne, le temps peut changer très rapidement, aussi bien sur les massifs qu’en plaines. Les orages sont violents, les températures chutent vite, la lumière diminue sans crier gare…
Consulter la météo avant de partir doit donc être un réflexe « naturel ». Les prévisions à 5 jours pour le massif pyrénéen sont disponibles au 08.36.68.04.04.
Chaque département dispose de ses propres prévisions. Il suffit de composer le 08.92.68.02.– en remplaçant les — par le numéro du département (64 pour les Pyrénées-Atlantiques, etc…).

L’équipement:
C’est l’été, il fait beau, la montagne est belle. Un short, un T shirt, une paire de baskets, une bouteille d’eau et en route ! Ou pas !
L’équipement, tout comme la randonnée, doit faire l’objet d’une préparation sérieuse, surtout si vous partez avec votre petite famille.

  1. Le sac à dos: Avant toute chose, on choisira plutôt un sac à dos en nylon, bénéficiant d’une armature souple et dont la contenance ne dépassera pas les 50 litres. Très pratique pendant la randonnée, le sac à dos doit rester léger et peu encombrant. Il est admis que son poids ne dépassera les 8kg, nourriture comprise.
  2. La pharmacie: Anticiper tous les bobos qui peuvent apparaître pendant la randonnée. Prévoir des pansements, du coton, des gazes, du désinfectant, du paracétamol, un anti-inflammatoire, une aiguille pour percer les ampoules, une crème contre les coups de soleil… Veiller cependant à ne pas surcharger le sac.
  3. Les vêtements: Quand on marche, ce sont les pieds qui morflent. Dire qu’une bonne paire de chaussures est indispensable relève de l’évidence. Choisir des chaussures aux semelles souples et épaisses, qui montent le long de la cheville afin de bien la maintenir.
    Si le soleil tape, protéger sa tête par un chapeau ou une casquette. Idem pour les yeux: une bonne paire de lunettes de soleil n’est pas du luxe, loin de là. Si une grosse averse vous surprend, une veste de montagne vous protégera efficacement de l’humidité.
    On n’y pense pas forcément mais une paire de gants peut se révéler très utile lors d’une randonnée. Dans tous les cas, pensez toujours à bien choisir votre équipement et n’oubliez jamais qu’un sac à dos ne doit pas être surchargé!

Des randonnées adaptées:
Ne vous surestimez pas. Si votre seule activité physique tout au long de l’année consiste à vous rendre au bistrot d’en face, inutile de partir à l’assaut du Vignemale l’été venu. A titre d’exemple, sachez qu’il faut en moyenne une heure pour monter de 300 mètres, avec un effort constant.
Choisissez des randonnées adaptées à votre condition physique. Le Parc National des Pyrénées propose des randonnées thématiques, qui peuvent durer 30 minutes ou 1 heure. Cela permet de se remettre en forme et de profiter pleinement de la richesse naturelle de la chaîne montagneuse.
Il existe de nombreux sentiers balisés et entretenus, des panneaux indicateurs.
Les guides et les accompagnateurs sont également à votre disposition pour vous informer sur tous les secrets d’une randonnée réussie.

Respectez la montagne:
Les montagnes, aussi vastes soient-elles, forment un écosystème fragile. Les animaux sauvages y sont nombreux et ont besoin d’être protégés. La flore, riche de milliers de variétés, parfois rares. Vous allez profiter d’une nature que l’homme a su préserver. Il est d’usage d’adopter un comportement de bonne conduite, à votre tour, accomplissez tous les petits gestes qui maintiendront les lieux propres après votre passage.

  1. Ne jetez pas vos déchets. Prévoyez un sac plastique pour tous les emballages et glissez-le dans votre sac à dos. (les choucards préfèrent déguster une couenne de jambon à une boite en fer)
  2. Ne jetez pas non plus vos mégots de cigarettes. C’est dangereux et polluant. Puisque vous avez choisi de marcher, profitez-en pour aérer vos poumons.
    N’allumez pas de feu. Un temps sec peut favoriser le démarrage d’un incendie, qui se développe toujours très vite.
  3. Si vous avez décidé d’emmener votre chien, tenez-le en laisse dès que vous apercevez des troupeaux, sinon gare à la réaction du berger.
    Ne filez pas un coup de pompe aux clôtures qui se présentent sur votre chemin. Généralement, des portillons ont été prévus pour permettre aux randonneurs de passer. Bien sûr, n’oubliez pas de refermer le même portillon après votre passage.
  4. Si vous arrivez devant un champ qui n’a pas été fauché, contournez-le, même si cela représente quelques centaines de mètres supplémentaires de marche.
  5. Laissez les fleurs s’épanouir sur place. Il y pousserait un caillou à la place et une photographie dure bien plus longtemps.
  6. Maîtrisez votre chien et éloignez-vous des troupeaux. Dans les Réserves et dans le Parc National, nos amis ne sont pas admis.
  7. Vous formez, avec vos amis, un groupe de hard-rock, tendance trash-metal, et la solitude des lieux vous pousse à répéter votre futur tube ? C’est plutôt déconseillé. Les animaux pourraient prendre peur. Et puis dîtes-vous que le silence appartient aussi à la montagne.
  8. Si vous décidez de vous reposer un peu dans un abri ou un refuge, laissez le propre. Il sert à beaucoup de gens, bien contents de le trouver au bout de l’effort.
  9. En garant votre véhicule, prenez soin de ne pas gêner le passage d’engins agricoles.

Ces quelques conseils s’appliquent aussi aux Parcs Nationaux. A l’exception des animaux qui, même tenus en laisse, ne sont pas autorisés. Sachez aussi que vous devez attendre la nuit avant de monter votre tente et ce, à plus d’une heure de marche de la route.

Pas de commentaire - Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez employer ces marqueurs et attributs HTML