*Châtaigne*

Catégories: En vrac
Tags:
Commentaires: 14 commentaires

Malgré mes connaissances ( j’ai un BEP Électrotechnique ),
l’électricité m’échappe encore.

C’est quelque chose qui ne se voit pas et pourtant elle est bien présente. C’est là toute sa dangerosité.

Pour une fois le sens du touché dépasse celui de la vue. Aucune différence visuelle entre une clôture électrifiée et une clôture qui ne l’est pas. Par contre la différence se fera sentir immédiatement si nous mettons la main dessus. Ma sœur en a fait la douloureuse expérience lors d’une randonnée en famille.
« J’avais dit qu’il y avait du courant, Maman avait dit que non, ma Sœur a touché, et ses pleurs ont confirmé ce que je disais… ».
Ne vous inquiétez pas, elle s’en est très bien sortie…
Elle a juste failli s’étouffer en avalant son chewing-gum à la fraise 😆
C’est l’avantage qu’a l’électricité sur le feu,
à une petite échelle évidemment :
Si on se brule avec une bougie, la douleur arrive un peu après le contact mais dure longtemps et laisse une trace.
Si on s’électrise avec une prise, la douleur est instantanée mais ne dure pas et ne laisse pas de trace.

Nous nous sommes tous pris une « châtaigne » au moins une fois au cours de notre vie. C’est très bizarre comme sensation.

Je rédige cet article pour en fait vous raconter une anecdote qui va très bien illustrer ce qui justement est invisible et dangereux.

Je viens de me rendre compte qu’après mes 2 dessins « Pikanesque » je sors un nouvel article qui fait encore des étincelles… Mon inspiration est électrique en ce moment 🙂

L’histoire se passe à l’époque où mon grand frère et moi dormions dans la même chambre dans un lit superposé, lui en haut, moi en bas.
Autrement dit : « ça date ! ».
Un soir, nous étions au lit, prés à nous endormir… ou presque.
Étant dans l’obscurité, mon frère avait allumé sa petite lampe accroché à sa tête de lit, pour bouquiner.
Moi qui voulais faire dodo, cette petite lumière me gênait. Je lui avais donc demandé de l’éteindre. Vous devinez quelle fut sa réponse.
Le câble de sa petite lampe descendait de long du mur juste devant ma tête.
Devant ce refus la seule chose que j’ai trouvé à faire pour accéder de force à ma requête, a été de lui couper le courant pour être enfin dans le noir et pouvoir m’endormir…

Ne pouvant pas accéder à la prise, je pris donc tout naturellement une paire de ciseau, pour couper ce câble… si si.

On a beau être des supers parents,
on n’imagine pas jusqu’où peut aller l’inconscience d’un enfant 🙄

Au moment où je coupais le câble, j’ai été aveuglé d’un grand flash blanc, immédiatement suivi du noir total.

Je ne me souviens plus de la suite, si mon frère à gueuler comme pas possible ou autre.

Je n’ai eu aucun dommage corporel, ce qui prouve, déjà que j’ai eu une chance inouïe et surtout que les ciseaux utilisés ont une super isolation, je vous les recommande ! 😁

Je les ai d’ailleurs gardé, pouvant ainsi vous montrer la dangereuse puissance de l’électricité.

Commentaires
  1. Shaigan dit :

    Bzzzzzzzzp

  2. Shaigan dit :

    Et le disjoncteur ? Il a survécu ?

  3. Kiko FullPower dit :

    Sinon c’est bon les châtaignes ! (grand fou va, enlevez lui ces ciseaux de suite !!! xD )

  4. Charli dit :

    T’as gardé les ciseaux !?!? 😮

  5. Gensô Kumo dit :

    oui pour me rappeler le dégât que ça leur a causé

  6. Gensô Kumo dit :

    bonne question

  7. Charli dit :

    C’est marrant, j’en parlais à des potes la semaine dernière ! On échangeait nos anecdotes de châtaignes électriques

  8. Syl Phide dit :

    Je confirme, je vais bien 😀

  9. Gensô Kumo dit :

    tu t’en souviens de cet épisode ?

  10. Syl Phide dit :

    Oh que oui ^^ j’en avais même avalé mon chewing-gum à la fraise !!!

  11. Gensô Kumo dit :

    « …elle a juste failli s’étouffer en avalant son chewing-gum à la fraise … »

  12. Syl Phide dit :

    Ahahah XD

  13. Gensô Kumo dit :

    je vais le rajouter