« Une grossesse non désiré donne naissance à un enfant désiré » parAurore

Catégories: En vrac
Tags:
Commentaires: 1 commentaire


Nous n’avions jamais parler enfant sérieusement, on attendait le bon moment (comme beaucoup le disent), on attendait surtout à ce que chacun ai un CDI.

Alors on ne s’attendait pas à ce qui allait nous arriver…

Que doit-on faire ? Ne pas garder cet enfant et continuer notre vie et se le reprocher plus tard ? En espérant que notre couple arrive à traverser ça. Garder cet enfant dans une famille traditionaliste et se prendre les foudres ?

Jean-Marie préférait se le reprocher plus tard mais ne pas affronter la réalité et moi j’avais peur de tout ce que cela peut entrainer physiquement et psychologique d’interrompre une grossesse.

Au final, on était sûre de nos sentiments l’un envers l’autre, on était sûre d’aimer notre enfant. Mais on voulait que tout soit parfait pour lui, on voulait tellement tout pour lui qu’on voulait les finances nécessaire à son épanouissement.

Il nous a fallu quelques jours pour décider, une décision prise pour nous, sans penser à nos amis, nos familles… c’était NOTRE future, notre famille qui était en jeu…

Nous nous sommes lancés dans la grande aventure de devenir parents !!
Famille Aurore :

Maman : déjà au courant depuis le début, puisque vu mes « symptômes » c’est Odile qui m’a conseillé de faire un test. Même si je sais depuis des années qu’elle attendait que ça d’être mamie, nous avons pris notre décision sans la consulter.

Papa : un peu craintive, j’ai préféré en discuter avec sa compagne Sylvie avant de lui en a parler, et bonne surprise, il était très content !!

Frère : surpris sur le moment mais très heureux pour nous.

Famille Jean-Marie : (par JM)

Je suis allé les voir exprès pour leur annoncer la nouvelle… A cette époque les relations entre mes parents et mon Ange étaient très tendus. J’avais peur de leur réactions et je n’étais pas très à l’aise. Et en effet ce fut un moment assez dur, mais c’était dit. Il valait mieux que ce soit moi qui leur dise plutôt que quelqu’un d’autre.

Mon grand frère et ma petite sœur ont évidemment été très surpris mais aussi très très content.

Pour toi NOTRE fils :
J’ai appris que j’étais enceinte de toi le 8 janvier 2013..j’ai fait un test de grossesse sans grande conviction car de petits indices m’avaient mis la puce à l’oreille ainsi qu’à mamie Odile, retard de règles (pas de quoi s’affoler non plus), mal de ventre, nauséeuse… !

Quand le test s’est révélé positif, la terre s’est arrêté de tourner.

Mon cœur battait très fort, je pleurais de peur et d’angoisse. Je me suis retrouvé en grosse panique, et quelques minutes plus tard, nous étions deux en grosse panique… C’était un test qui annonce approximativement une durée de grossesse et qui annonçait 3 semaines…

J’en aurais la confirmation le 11 janvier 2013 après une prise de sang !

Je suis enceinte de 3 semaines et déjà pleins de questions.

Le début de grossesse se passe bien ; je passe l’échographie de datation et ce fut un moment intense ! Toi petite crevette de 12,2 mm !!Enfin on réalisa que tu étais bel et bien là.

Puis arriva le moment où on a commencé à te sentir bouger, Papa avait beaucoup de crainte et surtout tu réagissais dès qu’il posait ses mains sur mon ventre !

Dur, dur pour moi de ne plus dormir sur le ventre… mais tu prends de plus en plus de place !

Le 7 mai 2013 nous apprenons que tu es un garçon !!Quel bonheur !!!


Bon ensuite c’est moins drôle, diabète gestationnel… mais jamais je ne regretterais de t’avoir eu dans mon ventre.

La fin de grossesse se passe assez bien, avec les soucis liés au diabète gestationnel, tu prends de plus en plus de place.

L’été arrive, il fait chaud !!

Plus le temps passe et plus la grossesse est difficile, j’en ai un peu marre et surtout j’ai hâte que tu sois là.


Mon accouchement :

Le grand jour approche…

Dimanche 15 septembre : ça devait être le jour J donc rendez-vous à la maternité pour voir où ça en est. Rendez-vous à 10h30, rien à signaler, la sage-femme fait un décollement pour déclencher les choses. Si rien ne venait, rendez-vous le 21 septembre pour un déclenchement.

13h30 : début des contractions

18h30 : maternité, retour à la maison, car col ouvert à 1 cm

23h : maternité, col ouvert à 1 cm, retour à la maison avec piqûre pour stopper les contractions et comprimé d’antidouleur

Lundi 16 septembre :

7h : maternité, début du travail mais trop tôt pour la péridurale, retour à la maison

11h30 : maternité, col ouvert à 3 cm, pose de la péridurale à 11h40.

12h40 : col ouvert à 5 cm, rupture poche des eaux.

13h40 : col ouvert à 10 cm

15h : mal positionné, il a fallu que je reste 1h sur le côté gauche

16h : « le bébé arrive »

Je me rends compte que je ne sais pas du tout comment pousser en fait, personne ne me l’a dit.

Au bout d’un moment, la sage-femme demande à la puéricultrice d’appeler le médecin de garde ! Finalement, j’y arrive !!

Je sens la tête sortir, ça fait très mal. Je sens aussi qu’on me coupe. Et mince, j’aurais pas pu éviter l’épisio…

Je te prend sous les bras et te tire doucement vers moi. Je sens mon corps qui se vide mais mon cœur qui se remplit… je te pose sur ma poitrine, tu ne pleure pas, tu es si petit, si fragile…
A ce moment là je suis dans ma bulle, plus rien n’existe à part toi et moi, la terre s’est arrêtée de tourner. Je regarde furtivement Jean-Marie qui est très ému.

Il est 16h55 : mon fils est né

On te reprend pour faire les soins pendant 2/3 minutes…

Le placenta sort normalement, on me recoud pendant un bon moment (les points externes aïe aïe aïe !!).

Au bout de 3h on me remonte dans ma chambre, nous sommes toujours l’un contre l’autre. Je réalise la chance que j’ai. Ce fût un accouchement (long pour moi), une naissance sans violence, pas de couveuse,  pas de bain…
Ce fût douloureux mais on oublie tout au moment même où on donne la vie… tout cela en vaut largement la peine…

Le lendemain, la pédiatre passe : il fait 52,5 cm pour 3,325 kgs

Bienvenue mon loulou Nathanaël

 

Ta maman qui t’aime…

Notre p’tite crevette lors de ses 6 mois :

1 Commentaire
  1. Oonya dit :

    Je l’ai attendu mais il va au délà de mes espérance, il est tout pour moi ce petit , je l’aime comme une dingue , mon petit Nath tu es la perle de ma vie, ma canne quand je serais vieille , enfin bref ma continuité . Je t’aime ♥