Mon Gitane Axtral 2.0 Modified

Catégories: Vélos
Tags:
Commentaires: 2 commentaires


« mon Gitane, version actuelle »

Mes souvenirs d’enfance sont assez vagues. Pour ce qui est « du vélo et moi »je me souviens d’un petit vélo rouge qui a fini la roue arrière en « 8 »après être passé sous la roue de la voiture d’un ami qui reculait dessus sans l’avoir vu… C’était de ma faute, c’est moi qui ne l’avait pas rangé…
Je me souviens d’un vélo de ville blanc, pliant, sur lequel j’ai appris l’équilibre.
Ensuite,il y a eu un bicross bleu avec des roues de 20″, blanches à battons,avec lequel je me suis fait une frayeur : j’arrivais un peu vite et au lieu de tourner à 90° à gauche dans l’allée des voisins, j’ai fais un »tout droit » et j’ai fini tout en haut de leur talus (chose que je ne m’explique toujours pas), mais en un seul morceau (pareil).
J’ai aussi le souvenir d’avoir eu un vélo de course rouge. Avec les manettes des vitesses sur le cadre.
Après j’ai fais l’acquisition d’un BMX… Des petites roues, une selle blanche en plastique très dur, une seule vitesse et un week-end de cohésion avec le collège et notre vélo comme moyen de transport… 24kmde Bergerac à Villamblard, une grande montée pleine de virage… En arrivant au centre j’avais mal au cul…

Jusque là ce n’étaient que des vélos d’occasion pas cher ou tout simplement donnés. Mon premier VTT à moi fut un… Peugeot 🙂 A l’époque je n’y connaissais pas grand chose, mais aujourd’hui je suis fier de ne pas être passer par la case « multisport » ou celle de l’hypermarché. Je suis fier d’avoir eu, dés le début, une « vraie » marque. C’était un VTT rigide (pas de suspension) jaune et bleu. Acheté 1200 Francs, dans une boutique de cycle place Gambetta à Bergerac. J’ai tout appris avec ce vélo, et lui, il a tout connu. J’ai tellement de souvenirs avec lui, les bons comme les moins bons : les balades en forêt, les sessions avec Kiko, mes premiers stoppies, mes premiers wheelings, le bourg de Maurens et ses alentours, les chutes, la rencontre avec Gaëtan à Trémolat, les virés à Bergerac by night avec Kiko… N’empêche pour avoir tout connu, ce VTT a (presque) su tout encaisser, je le mettais dans tout les sens et il ne bronchait même pas.
Un pote du collège avait trouvé, je ne sais plus où ni comment, un sac poubelle remplie de petites plaques Mitsubishi. J’en avais fixé une sur la douille de direction par dessus le sigle Peugeot… Je l’avais aussi équipé de deux gros garde-boue type cross de couleur noir… Délires de jeunesse…


« mon Gitane, version d’origine »

Le souhait d’acquérir un nouveau vélo s’est fait fin 2006. J’allais partir travailler chez Zhendre, à Villenave d’Ornon (voir mon article sur ma vie pro), et pour être autonome, je ne voyais que le vélo. Mais il m’en fallait un « vrai ». Je l’ai trouvé dans le magasin de Pascal Chanteur à Bergerac (pareil, dans « ma vie pro… », j’y fais une très brève allusion). Un Gitane Axtral 2.0 à 279 €. Si vous suivez ce blog depuis longtemps, vous l’aurez surement déjà aperçu dans certains de mes articles. Un Vélo Tout Terrain bleu semi-rigide (fourche suspendu), équipé en Shimano. Quel changement et quel confort ! De un, il était à ma taille, de deux, je faisais la découverte, entre-autre, du cintre semi-relevé (le « guidon »). Celui du Peugeot était plat et franchement ya pas à dire, je préfère carrément le semi-relevé. D’ailleurs il m’est arrivé de vouloir remonter sur le Peugeot mais une fois au guidon de ce dernier, j’étais complètement déstabilisé, et j’en perdais presque l’équilibre. Je n’étais plus à l’aise dessus, alors que je pouvais faire ce que je voulais avec, bizarre…
Cela fait donc maintenant presque 9 ans que mon petit Gitane m’accompagne et j’en suis toujours content.
Certaines de mes connaissances, faites depuis que je suis dans le monde du vélo, peuvent trouver étrange que je n’ai pas un « super VTT à 1000€ ». Je n’ai encore jamais trop eu l’occasion de leur expliquer pourquoi. En fait c’est assez simple :
– Comme vous l’avez peut être déjà lu dans mon article sur ma vie professionnelle, vous savez peut être déjà que ma passion pour le vélo est relativement récente.
– Ensuite, j’ai une première passion qui est l’informatique et ses jeux vidéos, qui passe avant. Du style : avec les sous qui ont servis à m’offrir un nouveau PC, j’aurais pu m’offrir un nouveau VTT (au moins une grosse partie).
– Et enfin, même si je faisais passer le vélo avant, je n’avais et je n’ai toujours pas encore assez d’économie pour me faire plaisir. Et puis j’ai aussi d’autres priorité maintenant.
Par contre, depuis que je côtoie ce milieu, j’ai pu, par divers moyens, améliorer mon petit Gitane à moindre frais. A part le cadre, il n’a donc plus grand chose d’origine !




la première de ce groupe de photo est plutôt rare : mes 2 vtt pausant cote à cote. Kiko prenait mon Peugeot quand on partait « rider ».

A la base…

…il était équipé de composants d’entrée de gamme… mais pas que. Shimano Tourney TX50 pour les dérailleurs, Promax pour les freins V-brake, SR Suntour M3010 (ça pouvait être pire) pour la fourche à élastomère qui avait tout de même un réglage de précontrainte (plus ou moins dur) et un pivot lisse pour un montage de type « Ahead-set » (c’est cool ça), jantes en double parois (ça aussi c’est cool), pédales en résine, une selle toute bête toute moche… et pour le poids, je ne sais pas exactement mais dans le catalogue Vélo & Oxygen de 2006, que m’avait donné Pascal Chanteur à l’époque, il est noté 13kg pour la taille 43 (et ça c’est pas mal). Le mien devait être légèrement plus lourd vu que c’est une taille 47.

Si vous commencez à être perdu par rapport à certains termes techniques, n’hésitez surtout pas à poser vos questions en commentaire, je me ferai une joie de vous répondre.




les 2 dernières de ce groupe ce n’est pas moi mais Kiko !
déguisé (avec mon treillis à moi) pour son percent

Mais maintenant… 😃

Cadre : cadre sloping en aluminium de taille 47 (de l’axe de pédalier jusqu’en haut du tube de selle), jeu de direction en 1″ 1/8ème, couleur dominante bleue. J’ai remplacé les autocollants du tube de selle par des idéogrammes japonais couleur blanc « fait maison », signifiant « Gensô Kumo » (photo n°22, ci-dessous). Mais ils n’ont pas tenu de part la finesse des caractères et depuis je n’ai rien remis à cet emplacement. J’avais également changé ceux de la fourche pour des « Eternity Riders » (photo n°22), mais là, pareil, les lettres n’ont pas tenues. J’ai posé un autre autocollant, de Rumble Rose, sur la douille de direction (photo n°23). Il est toujours là, mais avec le temps il a fané à cause du soleil… C’est marrant, pour ce dernier, ça me fait penser à ce que j’ai mis plus haut avec cette anecdote des plaques Mitsubishi et ce « délire de jeunesse »… là je pourrais dire : délire d’ado 😁J’ai d’autres « stickers » (Fox et Mot’mot’) mais je ne sais pas trop où les coller.
J’ai aussi confectionné un protège-base avec une chambre à air (photo). J’ai du le refaire à plusieurs reprise car les chambres à air vieillissent très mal lorsqu’elles sont tendu et exposées au monde extérieur. Ya pas longtemps, j’ai récupéré un vrai protège-base, mais un basique, alors j’attends de voir…
En parlant du cadre, mon Gitane à bien failli être… rouge et noir… mouarf ! Mais je n’ai pas craqué, j’ai choisi de le commander et de patienter un peu pour l’avoir en bleu à ma taille.
Petit détail : l’étiquette toujours intact et lisible !!!


dans ma chambre chez mes parents        22                                        23

Fourche suspendue : à force de faire des roues avant, la petite Suntour a terriblement souffert et avait un gros jeu au niveau des plongeurs. Je l’ai donc remplacée par une Rock Shox Dart 1 d’occas’. Ressort hélicoïdale, réglage de précontrainte, pivot en 1″1/8, 100 mm de débattement, plongeurs de 28 mm de diamètre, compatible freins V-Brake et freins à disque. Cadeau de Christophe, ancien collègue du Garage Moderne.

Leviers de freins / Manettes de dérailleurs : ceux d’origine, des Shimano ST-EF50, 3×7 vitesses, rapidFire, mais usées après 6 ans d’utilisation et donc changées par des Shimano Acera EZ Fire RH ST-EF65 tout neuf.

Pédalier : un vieux Shimano Deore LX, nombre de dents : 24/32/42, 5 trous. Cadeau de Christophe (photos « gare de Facture-Biganos » situées plus bas). Il était chouette ce pédalier, mais les manivelles étaient un peu trop fines et puis le plateau intermédiaire était « mort » alors je l’ai finalement changé contre un Alivio noir bien balèze et tout neuf, en 22/32/44.

Boitier de pédalier : cartouche « étanche », axe carré, cuvettes alu. Pour les détails (marque, dimension) faudrait que je le démonte mais j’ai la flemme. Cadeau de Pascal Chanteur.

Pédales
: celles d’origines, en résine, n’étaient pas faites pour une pratique free-ride et ont rapidement rendu l’âme. Du coup, Kiko m’en a donné des « toutAlu » qui ont tenue des années et que l’on peut voir sur pas mal de photo ci-dessus.
Malheureusement, ayant pris de l’âge et du jeu, j’ai du les changer récemment contre des neuves, toute en alu également, récupérées au boulot (Go Sport). (photo)
Par contre, cette troisième paire de pédale ne m’aura pas porté bien longtemps. En effet, j’ai enfin eu l’opportunité d’avoir des pédales comme j’aime : toute en Alu, d’un seul bloc et à plateforme large (photo « pédalier Alivio » ci-dessus)

Roue libre
(les pignons sur la roue arrière) : Shimano, 7 vitesses, nombre de dents : 14/28… et… d’origi… ha non plus maintenant. Oui, ya pas très longtemps, JF, un collègue, a vérifié, comme ça pour le fun, l’usure de ma chaine et nous nous sommes aperçu que cette dernière ainsi que ma roue-libre avait fait leurs temps… Ya donc quelques jours, j’ai changé ma roue-libre contre une neuve identique.

Chaine : je ne l’ai changé que deux fois, la première c’était au Garage Moderne (une KMC 8 vitesses) et la deuxième en même temps que ma roue-libre (une Shimano CN-HG40 6/7/8vit avec attache rapide). J’étais content d’être en tout Shimano, mais j’ai très vite déchanté. Cette dernière saute sur de forts appuis… Elle est en fait plutôt destinée à une pratique loisir ballade tranquile. Du coup je l’ai changé et comme la KMC ne m’a jamais trahie, j’ai repris une KMC 8 vitesses.

Dérailleurs : AV : Shimano Deore, dual swing. Récup’ de Go Sport.
AR : Shimano Alivio, cadeau de Christophe. Changé récemment par un Shimano Deore. Récup’ de Go Sport.
La patte de cadre, que l’on peut voir sur cette photo, reliant le dérailleur au cadre, est d’origine.

Étrier de frein (V-brake (à patins)) : AV : Shimano Deore, noirs.
Cadeau de Christophe.
AR : Promax, noirs, et… d’origine !

Kit gaine/câble de freins/dérailleurs : vous pouvez toujours avoir des super composants haut de gamme, ils ne vous serviront pas à grand chose si les câbles ne coulissent pas bien dans les gaines. Une fois j’ai profité du fait que je devais les remplacer pour les repositionner à ma façon.

Jantes : AV : Mach 1 Exe, double parois, silver, axe creux à attache rapide, et d’origine !!!
les fonds de jante sont d’origines également
AR : Mach 1 Exe, double parois, silver, axe plein à écrous. Récup’ du Garage Moderne.
petit détail plutôt sympa que j’aime particulièrement : l’inscription « made in France ».

Pneus : (par ordre d’utilisation) Le choix des pneus est très important.
             -1 Geax Easy Rider (terrains secs et roulants pistes et chemins), 26×1.95. Acheté chez Décathlon. Mon pneu-arrière-tout-terrain-d’origine commençait dangereusement à ressembler à un « slick » et ma chambre à air commençait à ressembler à une rustine géante (env. 8 rustines). Comme je ne faisais pratiquement que de la route, pour aller au boulot et en revenir, à l’époque où j’étais chez Zhendre, j’avais décidé de prendre un pneu tout-chemins. J’en ai profité pour prendre une chambre à air auto-réparante.
             -2 Schwalbe Marathon plus (terrains roulants routes et pistes, increvable), 26×1.75. Cadeau de mon stage chez « Vcub ». Le top du pneu route. Je n’ai jamais crevé avec ceux là. J’avoue c’est plutôt moche sur un VTT mais ne roulant que principalement sur la route et autres pistes-cyclables, c’était l’idéal. Maintenant ils sont sur le vélo de mon Ange 🙂
             -2 Michelin Country Dry[2] (terrains secs et roulants), 26×2.00. Récup’ d’un client Go Sport. Ce dernier m’avait demandé de lui changer ses pneus et que je pouvais garder ses anciens pas tellement encore trop usés. Cool ! C’est ainsi que mon petit Gitane retrouva toute sa virilité 😁
-2 Hutchinson Rock (terrains secs et meubles), 26×1.95. Cadeau de Sam du Garage Moderne. Mes « petits » Michelin sont maintenant fatigués et ont laissés la main. J’ai donc ressorti mes Hutchinson. Je m’en était déjà servis avant de monter les schwalbe. Je renoue ainsi avec les origines de Gitane : Lorsque Marcel Brunelière, créateur de la marque, devient fabricant de ces propre vélos, il lui faut une écurie. C’est alors qu’en 1948, l’équipe Gitane-Hutchinson voit le jour.
-1 Michelin Mountain AT Expert en 26×2.20. Il trainait au boulot alors mon directeur me l’a laissé pour 1€… alors qu’il en vaut environ 30€.
Si un jour j’en ai l’occasion je me procurerai des Cobra de chez Hutchinson. J’aime beaucoup leur look et ils sont vraiment adaptés pour ce que je fait en ce moment.

Chambre à air
: 26″, valve schrader, auto-réparante. Cadeau « Vcub ». Remplacées récemment par des Michelin Protek Max auto-réparante, toutes neuves.

Bouchons de valve (schrader) : piston rond, silver, plastique, cadeau dans ADDX (mag’ de tuning auto qui n’existe plus)… que l’on m’a volé… j’en ai trouvé d’autre de forme hexagonales au G. Moderne dont un par Christophe.

Potence : type ahead set, Woodman. Cadeau de Christophe. Je l’ai cassé en serrant peut être un peu trop fort une des vis… Je l’ai donc remplacé par une Ritchey Comp. Cadeau d’anniversaire de mes parents.

Cintre : comme l’un ne va pas sans l’autre, j’ai remplacé l’original par un Ritchey Comp, diamètre 31.8 mm, Alu double butted, relevé de 20 mm, largeur 670 mm. Cadeau d’anniversaire de mes parents.

Poignées : noires, mini-pico. Récup’ du G.M. Changées par des noires à bagues blanches. Récup’ de Go Sport. Qui sont en fait pas top car trop tendres et se sont usées comme neige au soleil. J’ai gardé les bagues, j’ai récupéré les précédentes et j’ai fait du neuf avec du vieux !

Entretoises de direction : 2 fines de couleur noires de 5 mm séparées par une blanche d’épaisseur normale et de largeur de 10 mm. Pourquoi ? baah… just for fun 😉

Jeu de direction : usé, je l’ai donc remplacé une première fois il y a quelques mois par un neuf équivalent. Puis là, très récemment, je l’ai de-nouveau changé contre un d’une gamme supérieure : le O’Light ST de chez Stronglight. D’un simple roulement cage-à-billes standard, je passe à un roulement cartouche.
(jeu de Direction cage-à-billes standard)

Capot + étoile : FSA. Récup’ d’Intersport. Qui dit nouveau jeu de direction, dit nouveau capot. J’ai donc mis mon petit FSA dans un carton pour installer le Stronglight.

Tige de selle : j’ai trouvé par chance une tige Ritchey en (petit) diamètre 27.2 pour aller en accord avec mon nouveau guidon (cintre+potence).

Chariot de tige selle
: (élément où vient se fixer la selle) celui d’origine n’était pas non plus adapté pour une pratique qui privilégie la roue arrière (je fais référence aux pédales), je l’avais donc changé contre un beaucoup plus résistant avec une plus grande surface de maintien au niveau des rails de la selle. Récup’ du G. Moderne. Mais du coup avec la nouvelle tige, je n’en ai plus besoin.

Collier de tige de selle : remplacé par un blanc, plus design et joli.

Selle : une Ges acheté à Pascal Chanteur pour remplacer celle d’origine qui se craquelait.
deuxième changement : Pendant mon stage chez Pierre Qui Roule, la patronne m’en a offert une toute neuve : une Ges Team Active Discovery, noire.

Eclairage : AV : 2 petits optiques ronds à diode (made in France) récupéré au boulot. L’idée de ce type d’éclairage m’ait venu lorsque j’ai découvert, au CNPC, l’un des Vélo à Assistance Electrique Matra, j’ai flashé sur ce concept et voila.
AR : petit feu design à diode de chez Spanninga, récupéré au boulot.
Bon, ces feux d’entrée de gamme ont une durée de vie assez minable, mais c’est en attendant d’avoir mieux.

Sonnette : un vélo ne doit pas être vendu sans avertisseur sonore. C’est la loi. A l’époque j’ai, comme beaucoup de monde, virer la sonnette. A la campagne, ça ne sert pas à grand chose, et sur un VTT c’est moche. Il n’y a pas si longtemps j’en ai remis une. Je vous rassure tout de suite ce n’est pas pour le côté esthétique, c’est toujours aussi moche. Habitant maintenant en ville, j’y trouve maintenant toute son utilité. Exemple : tu roule tranquille sur une belle piste cyclable faite, comme son nom l’indique, pour les vélos, et là tu vois au loin une bande de pingouin des piétons « seuls au monde » occupant toute la largeur de la piste… Si tu n’as pas de sonnette c’est compliqué de les avertir de ton arrivée. Soit tu ralentis jusqu’à être juste derrière eux et là ils t’entendent et s’écartent enfin (manière douce) soit tu fais un gros dérapage à la limite de leur rentrer dedans et là ils comprennent très vite qu’ils te bloquent le passage et s’écartent enfin (manière brutale). Dans ces deux cas, t’es coupé dans ton élan et tu risques d’être énervé et du coup, grossier. Si tu as une sonnette : ding ding ding, là ils t’entendent de loin et s’écartent pour te laisser passer sans que tu aies eu besoin de ralentir, cool ! Malheureusement, il y a toujours des cas désespérés où tu auras beau faire ding ding ding DING DING DING, tu devras quand même t’arrêter pour leur gueuler dessus qu’ils n’ont rien à fout… sur la piste cyclable…

Garde-Boue : Je trouve ça moche sur un VTT. Mais c’est quand même pratique pour rester un poil propre (pour aller au boulot par exemple). Un jour j’ai fais une recherche Google : garde-boue fun vtt, et J’ai trouvé. J’ai imprimé des patrons, j’ai récupéré des panneaux en plastique au boulot et je m’en suis fabriqué. Niveau look : top ! Niveau efficacité : moyenne… Pour l’avant, un peu court et pas assez couvrant. Pour l’arrière, c’est plus une protection pour le vélo qu’autre chose. (photo) Durée de vie : nul ! (le plastique trop fin a mal vieilli, il est devenu tout sec et a fini par casser).
Ya quelques mois, j’ai trouvé des panneaux plus épais, du coup j’ai retenté en reprenant la même forme que le Deflector Light M de chez Zéfal. J’ai du faire une petite adaptation pour l’arrière à cause des freins. Je n’ai pas encore trop pu tester son efficacité et encore moins sa durée de vie mais déjà niveau look ça claque bien.

Pour ceux qui se posent la question, l’antivol est là pour ralentir fortement l’éventuel vol de ma selle.

Je rajoute à cette liste, un petit point non négligeable, qui a aussi « un peu » changé, et qui est : le poids… Là pour le coup, ce n’est pas très positif, car mon petit Gitane à pris un peu… La fourche n’y étant pas pour rien, mon VTT pèse maintenant 14.9 kg… soit environ 1.7 kg de plus. On va dire que c’est de la prise de muscle 😁

Si je récapitule (hors cadre) : la jante avant (avec les 2 fonds de jante), l’étrier de frein arrière et la patte de cadre sont les 3 dernières pièces encore d’origine.

Le prochain composant qui risque de changer si j’arrive à en choper une pour pas grand chose, sera la selle. Et oui, encore ! En fait, il m’en faut une qui claque, pour aller avec le reste. J’ai pas mal de choix entre une selle Italia, une San Marco, une DDK ou encore une Prologo…
Pour ce qui est de l’éclairage, si je veux quelque chose de vraiment sérieux, je vais peut être attendre mon prochain anniversaire… Bon, pour tout vous dire, j’ai flashé sur Thor ! …Non, pas celui des Avengers, bien qu’il soit plutôt pas mal, je parlais en fait d’une lampe de chez Spanninga, baptisé Thor. Après… vu le prix… même si je le demande comme cadeau, je ne pense pas l’obtenir de sitôt. Du coup je referais un petit tour sur un site dont m’a parlé Shaigan, où l’on trouve tout plein de petites chose sympas pour pas cher.
Reste aussi l’étrier de frein arrière qui fait un peu « tache ». Là, si je veux passer par la case « récup », ça va être plus compliqué à trouver.
La jante avant à déjà montré des petits signes de faiblesse, j’ai dû nettoyer, graisser et resserrer l’axe qui avait pris un peu de jeu… Les cuvettes du moyeu prennent de l’âge et commencent à se laisser aller… Je surveille mais pour le moment ça tient.




gare de Facture-Biganos

Sur les photos récentes, comme celle qui est tout au début, vous remarquerez peut être, un petit boitier fixé sur le tube de selle. Les connaisseurs, en l’occurrence les jeunes parents, reconnaitrons ce fameux boitier qui sert à fixer un porte-bébé.
Un enfant ça vous change un homme. Moi qui aime le VTT pour son côté « free-Ride » et qui trouve moche que l’on puisse monter des garde-boue et une béquille sur ce type de vélo… je me retrouve à monter un porte-bébé sur mon VTT…
C’est fou, mais j’adore 🙂 et mon Petit aussi 😁
Qui dit, partir en balade à vélo avec Papa, dit, il faut porter un casque. Du coup, on a du en acheter un, qu’il porte sans rechigner. Jusqu’à ce jour, je n’ai jamais eu de casque. Par contre, je disais que lorsque j’aurais des enfants, j’en porterais un pour montrer l’exemple. Me voila donc maintenant avec mon casque, un Abus Airstream, sur la tête à chaque fois que je monte sur mon VTT.
Comme je m’égare un peu du sujet principal, j’en profite pour rajouter qu’auparavant j’avais craqué en demandant des lunettes de vélo pour mon anniversaire. Des AZR Ascent (monture blanche, écran bleu). J’en suis très très très content 🙂 Merci encore !
La tête, les yeux et… les mimines ! Pour protéger mes petites mains du petit froid et des éventuelles chutes, je porte des gants Fox Polarpaw. J’ai aussi des gants pour l’hiver : des Andura Deluge, qui me tiennent bien au chaud lors de grands froids et même au sec lorsque la pluie décide tout à coup de me tomber sur la tronche… Il me manque juste des mitaines pour l’été.

 

– comme le selfie est à la mode… avec mes petites AZR 🙂
– première balade avec mon petit garçon 
🙂 et, pour moi, la dernière sans casque

En fait un vélo c’est un peu comme un PC : c’est évolutif. En changeant certains composants, votre machine sera plus performante !

Evolution Ultime !

Actuellement, je suis plutôt content de mon « bébé », mais si j’avais les moyens, il serait 3 fois mieux…
Ma seule vrai limite, a part l’argent, c’est le cadre. Par exemple : un cadre prévu pour des roues de 26 pouces ne pourra pas recevoir de roues en 27.5. Une douille de direction prévu pour des cuvettes externes ne pourra pas se voir monter des cuvettes internes. Le diamètre du pivot de fourche : si à la base le cadre est fait pour du 1″1/8eme, il sera impossible de monter une fourche à pivot conique…

J’ai déjà pas mal réfléchi sur comment rendre mon petit Gitane encore plus performant. Lorsque je me suis aperçu que ma roue avant commençait à prendre du jeu au niveau de l’axe, tout plein d’idée se sont bousculées dans ma tête. Pourquoi ne pas saisir cette occasion pour installer un frein à disque hydraulique à l’avant et choisir une jante avec support de disque ? ma fourche étant déjà préposé à recevoir un étrier de ce type. Le petit détail qui m’a un peu freiné (haha), c’est la manette qui contrôle le dérailleur avant : combinée avec le levier de frein, ils sont indissociable… Il me faudrait alors également changer cette manette… C’est possible mais pour le remplacement d’une simple jante, ça commence à faire beaucoup de pièce à changer.

Si j’en avais les moyens c’est ce que je ferais. Et je ne m’arrêterais pas en si bon chemin : Comme en général les manettes sont vendues par deux, gauche et droite, j’en profiterais alors pour augmenter le nombre de vitesse, passer de 7 à 8, voir 9 si le cadre le permet. Si la cassette de 9 passe, c’est cool ! Parce-que je pourrai ainsi monter en gamme toute la transmission ! Déjà, je pense que le montage d’un pédalier en axe traversant avec un boitier à cuvettes externes serait possible. Une solution performante offrant à la fois rigidité, fiabilité et une super qualité de roulement. Un Shimano XT me plairait bien. Pour les dérailleurs ce sera également du XT (AV / AR) et pour les manettes : du Deore.  Je devrai aussi changer la chaine car il en faut une plus fine.

J’aime bien ma RockShox mais elle est un peu grippée, et puis si je met un frein à disque, il restera tout de même les tassos V-Brake, ce qui ferait vraiment moche. Comme je ne suis plus dans la limite du raisonnable et que le choix est vraiment très restreint, j’opte pour la Marzocchi Corsa LR !

Aller je continue dans mon délire : pour le frein arrière je ne peux pas installer de disque, car mon cadre n’est pas conçu pour ça. Par contre Il existe des systèmes à patins hydraulique ! Je choisirai donc le Magura HS33 R. Du coup pour le frein avant ce sera du Magura également : le MT2 2015. Avec un disque de 160 ou de 180… je me tâte.

A la base, il n’était question que de la roue avant… Arrivé à ce stade, autant me faire plaisir à ce niveau là aussi. Pour cette dernière je pencherai plus vers une Mavic Crossone.
Pour l’arrière, vu qu’il m’en faut une avec freinage sur jante, je choisi la Mavic Crossride UB …qui, évidemment, ne se fait plus… bon, je choisi une Mavic XM 317 moyeux Deore.

Petites pièces mais qui ont tout de même une grande importance : le jeu de direction. Il m’en faudrait avec des roulements annulaires et de la marque Ritchey pour aller avec les autres composants. Comme celui-là.

Du coup, avec tout ces jolis composants haut de gamme qui brillent et qui sentent bon le neuf, c’est mon petit cadre qui va se trouver tout moche. Alors j’ai une solution : faire appel à un expert pour le remastériser. Refaire toute la peinture en y ajoutant ma petite touche personnel : remplacer les parties grise par du blanc.

Bon aller, j’arrête de rêver 🙂 avec l’argent de toutes ces modifications (env. 1500€ de pièces), je pourrai m’offrir un « VTT à 1000€ »  tout beau tout neuf 😁

Comme je le dis plus haut, cela fait maintenant presque 9 ans que mon petit Gitane m’accompagne. En 9 ans, il en a vu des choses. Je l’ai emmené à travers pas moins de 16 endroits différents : Maurens et ces autres petits villages Périgourdins en pleine campagne : Montagnac-la-Crempse, Rouffignac-de-Sigoulès, St Julien-de-Crempse, Beleymas, Campsegret, La Jemaye. Puis ces petites et grandes villes : Bergerac, Terrason, Bordeaux, Villenave d’Ornon, Talence, Mérignac, Biganos, Bègles, Floirac. Peut être qu’un jour je lui ferais découvrir la beauté des Hautes-Pyrénées 🙂
Il aura connu la voiture, le camion, le train et même le car, dans la soute…
Ça en fait un paquet de souvenir : des simples trajets de travail aux sessions « stunt » avec Kiko ou en solo, en passant par les randonnées dans les bois…
Durant tout ce temps, il ne m’a quasiment jamais trahi, juste quelques petites frayeurs et des petites chutes sans gravités, qui doivent se compter sur les doigts d’une main. Mais ce que je retiens surtout, c’est que pendant tout ce temps passé à rouler, ce fut et c’est, encore aujourd’hui, quasiment à chaque fois, que du bonheur 🙂

God save the Bike ! God save the Stunt !

Sources & Sites : Gitane, Vélo & oxygen, Shimano, Rock Shox, All Tricks, Routens, Pro Bike Shop, Dépann’ Vélo, KMC, Geax, Schwalbe, Michelin, Hutchinson, Woodman, Ritchey, Stronglight, Zéfal, Spanninga, vttattitude, Bolbec VTT Aventure, Hamax, Abus, AZR, Fox, Mavic, Alibabike

Commentaires
  1. Kiko#199 dit :

    Coucou, ça y est j’ai lu en entier ! Super sympa et plein de souvenirs 🙂

  2. Sylphide dit :

    Hey hey !! moi aussi je l’ai lu ça y est !! Trop cool l’article ^^ Ca rappelle quelques souvenir aussi !! Le temps passe vite quand même, 9 ans avec le même vélo, chapeau ! (mais jsuis pas très étonnée non plus :p)