Subaru WRX STI + Circuit = :D

Catégories: Autos
Tags:
Commentaires: Commentaires fermés sur Subaru WRX STI + Circuit = :D

Cette année j’ai 31 ans. Cette année j’ai eu un super cadeau pas comme les autres. Un jour, vers la mi-octobre, mon Ange m’a demandé si ça me plairait de conduire une Subaru… Ma réponse s’est lue sur mon visage avant même de pouvoir dire quoi que ce soit : 😀
« …mais carrément que ça me plairait !!! »

Quelques jours plus tard, je recevais dans ma boîte mail mon « bon cadeau » pour un stage de pilotage pour moi, le dimanche 30 octobre 2016 sur le circuit de Bordeaux-Mérignac !  😃

J’avais déjà entendu parler de ce genre de stage. Je me disais que ça devait être trop génial, et en même temps, si j’étais amené à en faire un, j’aurais tout de même une certaine appréhension… Serais-je à la hauteur ?

Bah voila, j’allais enfin le savoir  😋

En attendant, je suis allé faire un tour sur le site internet de Sprint Racing pour voir quelques détails, comme les voitures et les circuits.

Vivre des moments forts c’est super, les vivre à plusieurs c’est encore mieux !
Je pouvais inviter des personnes à m’accompagner durant toute la durée du stage. Je pensais évidemment et aussitôt à Kiko  🙂 Cela faisait longtemps que l’on ne s’était pas vu, ce fut donc l’occasion ! Je savais que ça lui plairait beaucoup de me « tenir la main » jusqu’à mon bolide de rêve. Je ne voyais que lui pour partager ce moment à sa juste valeur, étant donné qu’il m’a tout appris sur cet univers, en partie sur Gran Turismo ! Je lui passais donc un coup de téléphone pour lui demander s’il souhaiterait m’accompagner à mon cadeau d’anniversaire. Après avoir rajouté quelques brefs détails à ma proposition, il s’enjouait à me répondre positivement  🙂

10 jours avant, j’ai reçu un mail me disant l’heure à laquelle débutait ma session : 8h45 ! Outch !
La tête de Kiko, que je n’ai pas vue mais que j’imaginais facilement quand je lui ai dit par sms  😁

Jour J ! Je me lève donc tôt, vers 6h10, pour me préparer et partir vers 8h. Je rentre dans ma « petite » voiture, je lance mon GPS Waze et c’est parti ! Il fait frais, y’a du brouillard mais il ne pleut pas, c’est cool ! Le trafic est fluide (en même temps vu l’heure ce n’est pas étonnant 😌), j’arrive sans me tromper et je me gare sur le parking (en même temps qu’une Testarossa). Il est 8h30, et ici il n’y a pas de brouillard, le ciel est dégagé, il fait beau, cool  🙂 En même temps que j’envoie un message à Kiko, je le vois qu’il arrive 😁 sur sa « mobylette », une Er6n de remplacement, sa Zx6r étant au garage. Ce qui, dit en passant, nous a fais une belle frayeur puisqu’au dernier moment il a failli ne pas pouvoir venir… Nous remercions donc le garage et leur moto de prêt  🙂

Allez c’est parti ! Première chose à faire : se diriger vers l’accueil pour remplir une décharge de responsabilité et donner mon permis de conduire. La madame me dit que le briefing commence à 8h50, qu’en attendant nous pouvons aller faire un tour au bord de la piste.

Là, nous trouvons toutes les voitures garées les unes à côté des autres… Wouaw ! On en prend plein les yeux  🙂 Certaines ronronnent déjà ! Comme c’est beau 😍

Porsche Cayenne, Subaru WRX STI (300ch), Porsche 997 Aérokit GT3 (355ch), Nissan GTR (550ch), Ferrari F430 F1 (492ch), Ford Mustang Shelby GT 500 (540ch), Aston Martin V8 Vantage (385ch), Audi R8 (420ch), Porsche Cayman S (320ch), Ferrari 458 Italia (570ch), Lamborghini Gallardo LP560 (560ch), Lamborghini Gallardo (520ch), Ford Focus RS (305ch).

Comme vous pouvez le voir, j’ai fait le tour pour prendre chaque modèle en photo. Le Cayenne et la Focus RS sont à part dans le sens où nous ne pouvons pas être à leur volant, le Porsche est là pour les tours de reconnaissance et la Ford sert pour les baptêmes de vitesse.
Voyant le Cayman avec sa porte arrière ouverte, je m’approchais d’avantage pour aller zieuter son petit moteur 🙂 … Et quelle fut ma surprise lorsque je ne vis que du vide… « Mince alors c’est le coffre… » Quelle déception ! Le moteur est à l’avant sur cette Porsche…
Je décide alors de regarder le poste de pilotage pour vérifier un détail : haaa c’est bon ! La clé de contact se situe bien à gauche du volant 😋 Oui c’est comme ça sur « toutes » les Porsche, du moins celles qui ont une clé qui s’introduit dans le tableau de bord. Cela remonte en fait aux courses d’endurance, comme celle des 24h du Mans, qui se faisait départ moteur coupé. Du coup là, tu mets la clé avec la main gauche et tu passes la première avec la droite, c’est plus rapide.


L’heure du briefing arriva vite et nous voila déjà en train de nous installer dans la salle. En chemin nous avons croisé un premier groupe… Wouaw ! Nous qui trouvions que 8h45 c’était tôt… 😅
Là un monsieur nous a présenté l’équipe, les voitures, les installations et le circuit. Il nous a ensuite donné un mini cours de pilotage. Il termina par les recommandations usuelles de sécurité, les règles à respecter et des conseils pour que tout se passe bien. Même si je connaissais déjà certaines choses, j’en ai appris pas mal. Il nous expliqua pourquoi ce genre de voitures étaient des propulsions (voire des 4 roues motrices comme pour la « Susub » 😋); comment positionner ses mains sur le volant (à « 9h15 » et non à « 10h10 » comme on l’apprend à l’auto-école); comment freiner (très fort) pour casser la vitesse, sur circuit le frein moteur n’a pas sa place (à ce propos je glissais à l’oreille de Kiko : «j’en ai pas sur la Mégane 😝»); comment accélérer (très fort aussi); éviter d’utiliser le frein moteur; comment prendre un virage (trajectoires, extérieur intérieur (plonger à la corde) extérieur, filet de gaz…). Nous avons vu aussi les passages de vitesses avec soit le levier que tout le monde connait (comme dans « ma » WRX), soit les palettes au volant (sans pédale d’embrayage)…. Boîte 6 et même 7 rapports, mais de toutes façons, sur ce circuit nous n’utiliserions que les 4 premiers, les lignes droites n’étant pas assez longues…
Pendant que nous assistions à ce cours théorique, nous entendions le premier groupe faire leurs tours de roues 🙂
Cette position « 9h15 » et les palettes permettent aux mains de ne pas quitter le volant, de ne pas bouger, et être ainsi plus rapide, tout simplement.


Aller, c’est parti ! Direction le bord de piste.
Première étape du rêve : les deux tours de circuit à bord d’un Porsche Cayenne.
Deux tours de reconnaissance en passager pour découvrir le tracé et repérer les bonnes trajectoires ainsi que les zones de freinage, toutes deux indiquées par des plots (1 plot pour ces premières et 2 plots pour ces deuxièmes).
Rappel et visualisation de la théorie vue juste avant.
Il n’y a que 2 Cayenne et même si nous étions 3 ou 4 stagiaires à monter en même temps, il a fallu que j’attende mon tour un petit moment.
En voyant la Subaru rouler au loin dans la ligne droite, Kiko me dit, un truc dans l’genre : « j’espère que tu vas aller plus vite que ça ». Et moi de lui répondre : « bah écoute, ce qui me tient « en laisse » sur la route, ce sont les limitations de vitesse et la consommation de carburant ! Là, on se fout de l’un comme de l’autre, alors oui, je l’espère aussi ! 😋 ».
Mon tour d’être appelé arrive enfin ! Premier de cette nouvelle vague, j’allais m’assoir à l’arrière puis, après un court instant de réflexion, je fis deux pas vers l’avant… Je regardais vite fait autour de moi comme pour demander si j’avais le droit… J’ouvris la porte et m’installais donc à la meilleure place passager qui soit 🙂
Et je découvre ainsi le confort du siège chauffant 😋
Lorsque le moniteur nous dit la raison du choix du Cayenne comme véhicule de reconnaissance, cela m’a paru d’une telle évidence que je me demande pourquoi je n’y avais pas pensé moi même : la position haute du SUV offre une bonne visibilité du circuit.
Deux tours sympas, tranquilles, pour bien décomposer le tracé, j’essaye de me concentrer pour bien écouter les conseils du moniteur rappelant la théorie vue juste avant. Entre deux « bla bla », il nous montre qu’une fois calé dans le virage son volant et l’aiguille du compteur ne bougent plus : le fameux filet de gaz.
Deux tours tranquilles, mais déjà fini… Nous rentrons déjà aux stands.
C’est le moment de se mettre une charlotte sur la tête, de trouver un casque qui va bien et d’attendre son tour pour le grand saut 🙂 …mince… je commence à me rendre compte que je vais me retrouver au volant d’une voiture de sport, sur un circuit 😳

Jusqu’à ce que je me lance pour mes 3 tours, j’avais cette appréhension, j’avais plein d’info dans la tête, j’allais en oublier la moitié en roulant et surtout aurais-je le temps d’y repenser, d’y réfléchir une fois en train de rouler ???

Pendant ce temps, Kiko a eu tout le loisir de crapahuter jusqu’en haut d’une bute qui surplombe l’un des deux virages serrés. Il a pu ainsi me voir passer et par la même occasion me filmer avec sa GoPro 🙂

[…]

Ça y est !!! C’est à moi ! Huhuhu… Je me dirige vers « ma » voiture, le moniteur me dit de m’installer… Rhooo ! C’est beauuu… Ya du carbone… 😍 (malheureusement je n’ai pas pensé à prendre le temps de faire une photo, alors j’ai trouvé celle là qui est similaire -> intérieur avec la console centrale en carbone)
J’échange quelques « blabla » avec mon copilote, il me demande si j’ai déjà conduit sur circuit (non), si j’ai déjà conduit une sportive (je lui raconte très brièvement ma mini expérience avec l’Impreza de l’agence de location)…
Aller, c’est parti ! Je m’engage sur la piste et à partir de là, toutes les angoisses que je pouvais avoir ont laissé place à ma concentration, mon application et mon écoute envers mon copilote. Quand j’y repense je n’ai pas quitté la piste des yeux, même pas pour regarder le compteur pour voir la vitesse, ni pour zieuter dans les rétros qui de toute façon étaient réglés pour le moniteur.
Le premier tour se passe bien, je ne vais pas assez vite pour que mes petites erreurs soit facilement rattrapables ou que je risque un
« tout droit ».
Une des erreurs que je retiens c’est le point de braquage avant un long virage très serré, comme à deux endroits sur ce circuit. On aurait tendance à plonger à la corde beaucoup trop tôt.
Finalement, je n’ai pas eu à réfléchir à grand chose, le moniteur me disait tout ce que je devais faire : trajectoire, freinage, accélération…
Je me suis fais doubler une fois par une Lamborghini. Prévenu par le moniteur, j’ai juste eu à me caler sur la gauche, lui, s’est donc chargé : de la voir, de me le dire et d’actionner les warnings.

Au deuxième tour, accélérant un peu plus fort, j’ai pu passer la 4ème dans la ligne droite et ainsi frôler les 130 km/h. Vitesse que je dépasse légèrement au troisième tour au même endroit.
Puis… mon copilote me dit : «…et on restera bien à gauche, malheureusement c’est déjà terminé…et on va pouvoir rentrer au stand…» … Pendant 2 secondes j’ai tenté de lier réflexion et concentration, pour finalement poser la question : « c’est l’troisième tour, là ?? »… Mouarf !!! Déjà fini !!! J’aurais bien continué pour m’améliorer et aller plus vite. C’est assez frustrant… Je commençais à m’amuser… Toute la préparation, l’attente, pour 3 tours trop vite fini… Arf ! Là je me dis mais pourquoi je n’ai pas osé accélérer plus fort pour freiner plus fort ???

Bon… Je vous rassure, même si ce fut trop court, je me suis super bien amusé, c’était génial ! J’ai conduit une Subaru WRX STI sur un circuit 😀

Sous le coup de l’émotion j’ai même failli oublier mon permis… Quel boulet ! C’est en quittant le parking avec ma voiture que je m’en suis rendu compte…

En plus des 3 tours, était inclus dans mon forfait, un tour de cou avec badge personnalisé, un diplôme personnalisé,

et mon « replay » (comme dans les jeux vidéos 😋) dans une clé USB.

J’ai mis un peu de temps pour comprendre que le compteur de vitesse de la vidéo est en Miles par heure et non en Km/h.
convertisseur (80Mph = env. 129Km/h)

Replay Subaru WRX STI

Sur la vidéo de Kiko (lien ci-dessous), dans les premières secondes, vous pouvez me voir une première fois au loin, sortant des stands, au même moment où le premier Cayenne y rentre.
A 1min32, j’arrive dans le virage, suivi de la Lamborghini qui va donc me doubler plus loin, comme je l’ai dit plus haut.
A 3min08, me revoilà pour mon deuxième passage dans ce virage où j’y suis un peu plus rapide.
Enfin, à 4min35 je fais ma dernière apparition, pour rentrer aux stands.

Après avoir vu la première vidéo, il est amusant de la relancer en même temps que la deuxième, pour avoir les deux en simultané et voir mes passages dans le virage sous deux angles différents.

vidéo de Kiko

Encore Merci Grandement à Akasha, Shaigan et Mon Ange,
pour ce magnifique cadeau 😍
Merci à Sprint Racing pour nous permettre de réaliser nos rêves,
Merci à Kiko pour m’avoir accompagné,
Merci à Subaru, Porsche, Nissan, Ferrari, Ford, Aston Martin, Audi, Lamborghini, et les autres, pour nous faire autant rêver !
Merci à Sylphide et à Shaigan, mes correcteurs 😋

Sprint Racing
NetCarShow