Era legenda de Milharis

Catégories: Légendes
Tags: Pas d'étiquette
Commentaires: Commentaires fermés sur Era legenda de Milharis

Bèth temps-a, enas montanhas de Lesponas que vivèvan ethpastor Milharis e tota era familha sua. Quan disi, bèth temps-a, que parli d’un temps aon era montanha non s’èra jame vestida de blanc.

Un maitin, un deth hilhs de Milharis qu’arribè en tot còrrer:
– Pair, Pair, non compreni çó qui’s passa, era térra s’ei cobèrta de blanc.
– Açò, Hilh, qu’ei neu. Qu’ei 999 ans, eth mié darrèr dia qu’ei arribat, eth mié pair que m’ac avéca plan dit. Dab aquera neu que haràs ua torròca e que la lançaràs de ap ara vath. On cajerà qu’m paderatz hicar en tèrra.
En seguir, qu’amassaratz eth tropèth e que seguiratz era vaca nera, era de qui a era mes bèra campana. Que caminaratz. Que’vs miarà au ras d’ua hont on ve poderatz pausar. Qu’ei atheu que mes tard, plan mes tard, que’s bastirà ua bèra vila.
Mes era Nera que tornarà partir de cap a tèrras plan mes bonas, luenh dera neu. Quan s’estangarà que bastiratz un vilatge.

Si’ve passejatz ena montanha de cap ath pic deth Montaigu, dilhéu, e trobaratz era crotz de Belion. Arrespectatz aqueth endret, Milharis que i ei enterrat. Eths oelhèrs, eth monde dera vath quan i pujan peth purmer còp, qu’i dèishan un petit calhau vòt blanc. De qu’en i a qui hèn un vot.

Era legenda aquesta que conda quin se son bastidas Banheras de Bigòrra e Montgalhard. Que’nse demora tanben ua cançon, « era cançon de Milharis » que estò escriuta peth hilh en memora de sa pair.


Et si on traduisait:

Il y a fort longtemps de cela, alors que la neige n’était encore jamais tombée sur les Pyrénées, le pâtre Milharis vivait dans la montagne au dessus de la vallée de Lesponne.

Un matin l’un de ses fils accourut:
– Père, père, je ne sais pas ce qu’il se passe! La terre est couverte d’un tapis blanc!
– C’est de la neige, mon fils! J’ai 999 ans, mon dernier jour est arrivé. Mon père me l’avait prédit. Tu formeras une boule avec cette neige et tu la jetteras au plus loin dans la vallée. A l’endroit où elle tombera, vous m’enterrerez. Ensuite, vous rassemblerez le troupeau et vous suivrez la vache noire. Vous marcherez longtemps…
La vache vous conduira auprès d’une source où vous prendrez repos. A cet endroit s’élèvera une riche cité. Mais la Noire repartira. Elle vous mènera alors, vers une plaine prospère, à l’abri des rigueurs de la neige. Lorsqu’elle s’arrêtera, vous fonderez un village.

En vous promenant dans la montagne, près du pic de Montaigu, vous trouverez la Croix du Béliou. En ce lieu Milharis est enterré! Lors de leur première visite, les bergers, les gens de la vallée y déposent un caillou blanc; certains même formulent un voeu.

Un chant collecté dans la vallée de Lesponne rappelle la mémoire de Milharis. Cette légende donna naissance à Bagnères de Bigorre et à Montgaillard.