Pyrène la belle

Catégories: Légendes
Tags: Pas d'étiquette
Commentaires: Commentaires fermés sur Pyrène la belle

Pyrène était une jolie fille blonde en âge de se marier. Elle vivait avec son père qui était roi. Elle était heureuse, rêvait comme toutes les autres filles de son âge de rencontrer un beau jeune homme. Son père lui, voulait la marier à un prince riche et puissant. Aussi, il en invita de nombreux et les présenta à sa fille. Beaucoup de jeunes hommes se déplacèrent mais Pyrène ne les remarquait pas.

Un jour cependant, un homme se présenta au roi pour lui demander de se reposer chez lui. Il revenait de conquêtes lointaines. Il était grand et fort. Il se présenta sous le nom d’Hercolès. Hercolès qui ne devait faire qu’une halte resta un certain temps, aidant les habitants dans leurs travaux de force car il était très fort.

Pyrène regardait Hercolès avec des yeux brillants. Hercolès regardait Pyrène de la même façon. Ils se rencontraient en secret et passaient d’agréables moments ensemble. Un jour Hercolès dit à Pyrène « Cela fait longtemps que je suis ici, mon pays est vers l’est et il faut que j’y retourne. Je voudrais t’emmener avec moi. Demain j’irai voir ton père et lui demanderai ta main ». Pyrène à ces mots devint très triste, elle savait que son père refuserait. Son bien aimé n’était pas un prince, il était fort mais pas riche. Hercolès insista, il alla voir le roi et lui demanda de lui donner Pyrène comme femme. Le roi refusa et chassa Hercolès qui partit dans la nuit sans rien dire à Pyrène.

Quand elle s’aperçut de son départ, elle s’enfuit à son tour espérant rejoindre son amour. Pyrène marcha, marcha, jusqu’à un lieu nommé Lombrives. Elle rencontra un ourson, elle s’approcha et le prit dans ses bras. Tout à coup, elle entendit un grognement derrière elle. Elle se retourna et vit que c’était la maman de l’ourson. Cette dernière s’approcha de Pyrène, la griffa et la fit tomber. Pyrène hurla de douleur. Hercolès entendit l’écho d’une voix qu’il reconnut tout de suite. Il s’élança alors par dessus cimes et torrents pour sauver Pyrène. Mais il arriva trop tard, sa bien aimée était morte.

Fou de douleur, il s’attaqua aux rochers, les remua et les jeta sur l’ourse. Ensuite il déposa le corps de Pyrène sur un tapis de fleurs et de feuilles. Puis il empila de gros blocs de pierre en guise de tombeau.

Tant que dura sa tristesse, il amassa ainsi les rochers créant une haute montagne qu’on appela « Pyrénées ».